HomePage

{cbfc852c20f098779aeb229f514398bdcda036a53dd5849b94bfba843da7d504}{cbfc852c20f098779aeb229f514398bdcda036a53dd5849b94bfba843da7d504}ALT{cbfc852c20f098779aeb229f514398bdcda036a53dd5849b94bfba843da7d504}{cbfc852c20f098779aeb229f514398bdcda036a53dd5849b94bfba843da7d504}

Randstad fait entrer le gaming dans le monde du travail.

{cbfc852c20f098779aeb229f514398bdcda036a53dd5849b94bfba843da7d504}{cbfc852c20f098779aeb229f514398bdcda036a53dd5849b94bfba843da7d504}ALT{cbfc852c20f098779aeb229f514398bdcda036a53dd5849b94bfba843da7d504}{cbfc852c20f098779aeb229f514398bdcda036a53dd5849b94bfba843da7d504}

Randstad fait entrer le gaming dans le monde du travail.

Manifeste

  • Parce qu’aujourd’hui le gaming n’est plus seulement un jeu.
  • Parce que jouer pendant son temps de travail peut devenir un travail.
  • Parce que l’Esport n’est pas seulement le sport de demain mais déjà celui d’aujourd’hui.
  • Parce qu’on n’imagine pas un sportif professionnel sans contrat ni salaire.
  • Parce qu’aujourd’hui le jeu vidéo se montre, se regarde, se commente et s’apprend.
  • Et parce que la question n’est plus de savoir si on peut vivre de sa passion mais de savoir comment :
  • Randstad fait entrer le gaming dans le monde du travail.

 

1,6

millions de téléspectateurs
Esport en France

850 000

joueurs de jeux vidéo compétitifs
en France

34,6

millions de français
ont une pratique vidéo-ludique

La campagne